Le Tour de France en Corrèze, Coureurs, suiveurs et organisateurs de la « Grande Boucle »

Le Tour de France en Corrèze, Coureurs, suiveurs et organisateurs de la « Grande Boucle »

Si la Corrèze est connue des amateurs de cyclisme pour son « Bol d’or des Monédières » créé par Jean Ségurel, il ne faut pas pour autant oublier qu’elle a été l’hôte du Tour de France plus de dix fois depuis 1951. Brive est la première ville corrézienne à l’avoir accueilli, en 1951, puis en 1964, 1969, et 1973. Tulle prend ensuite le relais en 1976. En 1987, la commune de Chaumeil partage l’organisation avec Brive ; en 1996, Tulle, également avec Brive. Outre Brive, 1998 voit l’ajout d’une étape exceptionnelle, un contre-la-montre individuel entre Meyrignac-l’Église et Corrèze. En 2001, c’est Sarran qui est choisi comme lieu d’arrivée, Brive restant ville de départ. En 2012, Brive n’est que ville d’arrivée. En 2020, Sarran est de nouveau retenu comme ville d’arrivée. Cet événement doit bien sûr être étudié sous l’angle de l’histoire du sport, de l’évolution des moyens et des stratégies. Mais bien au-delà, c’est aussi un phénomène de société qui mérite d’être remis dans son contexte et nous permet de suivre l’évolution du cyclisme – simple moyen de transport, loisir puis sport -, la société de consommation avec la caravane publicitaire, ou encore l’histoire des médias – de la presse écrite à la télévision couleur retransmise dans le monde entier. Il était donc important pour les Archives départementales de présenter l’histoire de cette manifestation en Corrèze et de montrer comment tout un département unit ses forces pour réussir l’accueil d’un événement sportif d’une telle ampleur.

 

Archives Départementales de la Corrèze
Le Touron 19000 Tulle - Tél. +33 (0)5 55 20 11 91